Battre les chances

Un pharmacien de Melbourne qui a passé ses examens finaux avec un bébé de deux jours est le jeune pharmacien de l’année 2015 de la PSA.

Amy Page a reçu le prix lors de la conférence PSA15 à Sydney récemment. Sa motivation à assumer cette carrière était l’influence que d’autres personnes ont eu sur sa vie, dit-elle.

En acceptant son prix, Mme Page a raconté l’histoire de son père qui était gravement malade à l’hôpital et elle a vu tant de professionnels de la santé différents qui ont influencé sa décision de poursuivre une pharmacie.

« Le prix reconnaît également l’influence que d’autres personnes ont eu sur ma carrière. En particulier, ma famille est toujours favorable et encourageante. J’ai aussi eu la chance de pouvoir compter sur des enseignants et des mentors exceptionnels, allant des études de premier cycle jusqu’à mes merveilleux directeurs de thèse.

Les intérêts de Mme Page au sein de la pharmacie sont la déprescription, l’utilisation de qualité des médicaments, la gériatrie, l’éducation en pharmacie et les médicaments à base de plantes.

Elle a entrepris sa thèse de doctorat sur la déprescription, qui, selon elle, est au cœur de l’amélioration de la qualité de vie des consommateurs qui n’ont souvent pas de voix, comme les personnes âgées et les personnes atteintes de démence.

Car Mme Page compléter un doctorat est une réalisation remarquable qui est marié et a quatre jeunes enfants.

« Ce prix est une célébration des équipes avec lesquelles je travaille. J’ai eu la chance de travailler avec des équipes fortes et passionnées: de l’équipe interdisciplinaire rurale de Geraldton et du réseau des universitaires en pharmacie rurale, à l’équipe de recherche de l’Université d’Australie occidentale et à l’équipe des soins de santé primaires de Melbourne. m’a dit.

« J’ai le privilège de travailler avec d’excellents professionnels de la santé qui m’inspirent tous les jours. »