Avertissement sur le rééchelonnement

Alors que la date limite de la décision finale sur le rééchelonnement de la codéine approche, les groupes industriels ont apporté leur soutien à la campagne pour repousser la décision jusqu’à 18 mois.

La décision finale devrait être rendue le 19 novembre 2015, mais le Dr Deon Schoombie, PDG de l’industrie australienne de l’automédication (ASMI) estime qu’il est temps de prendre du recul et d’examiner la question dans une perspective plus large.

Dans un nouvel article, le Dr Schoombie (photo) dit: «il y a un accord général sur la nécessité de prendre des mesures pour réduire le risque d’abus des analgésiques contenant de la codéine, mais il existe un désaccord sur la meilleure façon de gérer ce risque.

Certains croient que la mise à niveau de ces médicaments vers S4 est la réponse la plus appropriée, alors que plusieurs intervenants comme l’ASMI considèrent qu’il s’agit d’un instrument contondant qui déplacera le problème vers des généralistes et services d’urgence déjà débordés et ne traitera pas fondamentalement le problème. de l’abus de la codéine analgésique.

Il est important de souligner qu’il n’y a aucune preuve d’utilisation abusive de médicaments contre le rhume et la grippe contenant de la codéine.

Il est largement reconnu que les consommateurs utilisent ces médicaments pendant de courtes périodes pour soulager les symptômes du rhume et de la grippe et il existe une très longue histoire d’utilisation sans danger.

Il serait difficile de justifier une intervention réglementaire dans cette catégorie et il serait inapproprié d’appliquer les mêmes mesures réglementaires aux catégories rhume / grippe et analgésiques. Les modes d’utilisation ne sont pas les mêmes.